Photographe bebe grossesse Genève & Annecy » Photographe spécialisée dans les nouveaux-nés, bébés et grossesse sur Annecy et Genève

Photographe professionnelle spécialisée dans les nouveaux-nés, bébés, grossesse, et familles, sur Genève et Annecy, je vous propose de devenir votre créatrice de souvenirs.

Si vous êtes enceinte et souhaitez réaliser une séance photo grossesse en studio, ou maternité en extérieur, je vous invite à me contacter dès les 3 premiers mois de votre grossesse passés, afin d’échanger sur votre projet.

Vous souhaitez immortaliser les premiers jours de vie de votre nouveau-né ? Contactez moi au moins 4 mois avant le terme de votre grossesse, afin de programmer une date, que nous ajusterons ensuite en fonction de la naissance de votre bébé.

Vous souhaitez une formule tout inclus, haut de gamme, réalisée dans le confort de votre domicile ? Orientez-vous vers le pack Prestige qui saura répondre à vos attentes, pour une séance grossesse ou nouveau-né.

Votre enfant est déjà là, et souhaitez avoir des souvenirs de ses sourires, rires, de ses expressions qui vous font craquer ? Réservez une séance bébé ! Elle doit se faire entre 6 et 12 mois en studio.

Je propose également à mes anciens clients de suite l’évolution de leur famille à travers les séances lifestyle qui se déroulent en extérieur. J’adore sortir de mon studio, pour capturer des moments de vies des familles, avec ses rires et ses moments de complicité :)

Plusieurs formations réalisées avec des photographes de renoms me permettent de vous proposer des séances photos de grande qualité. Si vous aimez mon style épuré, doux, avec des accessoires atypiques, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact de mon site, en cliquant sur « CONTACT » ci dessus, ou par email à contact[at]emiliecastelain.com (remplacer [at] par @).

Dans tous les cas, ayez bien en tête qu’il n’est jamais trop tôt pour réserver une séance ! Mon planning est complet en moyenne 2 à 5 mois à l’avance.

Vous appréhendez de faire une séance, vous vous demandez à quoi ça ressemble ? Je vous invite à regarder cette vidéo compilant une séance grossesse, nouveau-né puis bébé. A bientôt !

Aujourd’hui je voudrais partager avec vous une rencontre coup de coeur, mais remplie d’émotion. Beaucoup d’émotion.

Sandra m’a contactée en me faisant part de l’épreuve que la vie lui a réservée : perdre un bébé à 5 mois de grossesse l’année dernière. Déjà maman de 4 enfants, elle et son mari Mickaël ont pu traverser cette épreuve grâce à leur amour, et à celui de leurs enfants.
Parler de ce bébé perdu n’est pas une douleur chez eux, et n’est surtout pas tabou. Ses enfants parlent souvent de ce petit frère qu’ils n’ont pas pu rencontrer, mais qui fait partie intégrante de leurs vies, avec beaucoup de joie. Quelques semaines avant notre séance, elle a surpris un de ses enfants à la fenêtre avec des jumelles. Lorsqu’elle lui a demandé ce qu’il faisait, il lui a répondu qu’il regardait s’il voyait son petit frère en train de sauter sur les nuages, puisqu’il est au ciel. Je ne pense pas qu’il y ait de chose plus adorable que celle-ci.

Nous avons énormément rigolé pendant cette séance, grâce à la joie de vivre de cette superbe future maman. Sa première grossesse a débutée en 2006, elle voulait donc garder un souvenir impérissable de ces 6 grossesses en 10 ans. Finir sur de belles images de la maternité, juste avant que sa famille ne s’agrandisse encore une dernière fois.

Je ne vous cache pas que cette rencontre m’a bouleversée. Sandra me parlait de son bébé perdu avec beaucoup d’émotions, mais surtout de force et sérénité. Elle s’est fait faire un tatouage dans le bas de son dos, un nénuphar, qui a une grande signification pour elle et illustrant son enfant (la noirceur des racines pour sa mort, et la beauté de la fleur pour le bonheur qu’il leur apporte malgré tout) . J’ai souhaité réaliser cette photo particulière pour elle, qui illustre ce bébé qui n’a pas pu vivre, et celui qui va au contraire bientôt agrandir leur famille.
Un petit Ezra est depuis arrivé, pour le plus grande bonheur de ses frères et soeurs !

Je tiens à remercier Sandra et son mari qui ont accepté que je partage leur parcours, parce qu’ils ne sont pas les seuls à le vivre, et que voir qu’on peut se relever d’une telle épreuve est inspirant et rassurant.

 

P l u s   d ' i n f o s